7 conseils pour surmonter un échec avec succès !

Je ne sais pas pour toi mais moi j’aime bien mon titre. Je le trouve plutôt drôle. « Échec » et « succès » dans la même phrase peut paraître contradictoire, mais vous verrez à la fin de cette article que non ^-^.  Alors prêt à se relever d’un échec, de ton échec avec succès.

J’ai l’impression d’être un utopiste qui pense que le succès peut naître de n’importe quelle situation, même d’un échec. Trève de plaisanterie, tout le monde fait, ou à déjà fait face à l’échec et refera face à lui dans tous les domaines de sa vie. Maintenant ce qui change d’une personne à une autre, c’est le temps nécessaire pour s’en relever. Plus tu prends du temps pour y faire face et plus tu dois attendre avant de vivre tes rêve. Alors ici mon objectif n’est pas de te dire comment ne pas en souffrir mais vraiment comment ne pas perdre de temps à cause lui. Après cette lecture, j’espère que tu auras un regard tout nouveau sur l’échec et que se relever d’un échec, ne sera plus pour toi qu’une simple formalité.

Pourquoi certaines personnes arrivent à se relever d’un échec aussi douloureux soit-il, alors que d’autres vont rester à terre toute leur vie. C’est de se relever de nos anciens  échecs qui est difficile après cela devient presque une routine, une habitude. On échoue, on surmonte cette échec et on recommence.

7 clés pour se relever d'un échec avec succès

1/ Prendre du recul.

Tu viens de vivre un échec et bien STOP ! Prends une petite pose avec cet objectif que tu t’es fixé et que malheureusement tu n’as pas atteint. Je ne connais personne qui soit dans une bonne énergie juste après un échec. 

Pour rompre avec la négativité qu’engendre un échec, il faut prendre du bon temps. Je sais que c’est un peu paradoxal. Prendre du bon temps, c’est se récompenser et généralement, on réserve ça pour nos succès. Après un échec, on a envie de tout, sauf de se récompenser. C’est surtout dû à un problème de définition.

Qu’est ce que l’échec? C’est avoir mis en place un plan d’action pour atteindre un objectif, et finalement, se rendre compte que ce plan d’action n’était pas adapté.

S’accorder un moment rien que pour soi va me permettre de se détendre, de se calmer. Cet état d’esprit positif va permettre de reprendre le dessus sur cet échec. Ce qui serait impossible en étant tendu comme un fil de fer. Pour les petits échecs, une seule soirée peut suffire. Pour les échecs plus important, par contre, n’hésites pas à t’accorder quelque jours de plus. Parfois quand on a encore la tête dans le guidon, on n’a pas le recul suffisant pour comprendre ce qui n’a pas été.

 

2/ Le pourquoi, indispensable pour se relever d’un échec

Tu te sens mal, tu voudrais surmonter ton échec, mais tu ne sais pas comment. dans ce paragraphe, je te parle d’un indispensable.

Dans les moments difficiles, je suis super content de savoir clairement pourquoi je voulais atteindre cet objectif. Le simple fait de connaître la réponse à cette question peut complètement changer le dénouement d’un échec. D’ailleurs, je ne me fixe jamais d’objectif sans savoir pourquoi je le fait.

Pourquoi?

Cette question est nécessaire pour une raison simple. En effet, tu auras beau y mettre toute la volonté du monde, ce sera dur par moment, les résultats tant attendues ne sont pas toujours là. Et à ce moment là, tu risques de te dire « à quoi bon ? », « à quoi bon faire tout ces efforts, cela ne sert à rien ».
Et c’est là que le « pourquoi » rentre en ligne de compte. Si tu as un objectif clair, net et précis, que tu sais ce que tes choix t’apporteront, ta concentration sera sur ton objectif en question et non plus sur ton échec, ou sur ta colère.

Impossible n’est pas français. On refuse les excuses, on ne se ment pas et on fait tout ce qu’il faut pour remonter la pente. Si dans ta vie, tu veux réussir à surmonter des gros échecs et avoir plus de chances d’atteindre des GRANDS objectifs, il va falloir que tu ais un pourquoi fort.

Grâce à ce pourquoi, tu vas pouvoir surmonter les difficultés. Tu seras beaucoup plus coriace. Tu ne te laisseras pas abattre aussi facilement par la peur, la frustration et toutes ces sensations supers désagréables. 

Si ton pourquoi est trop faible, à la première déception, à la première difficulté, au premier échec, tu vas abandonner.

Si tu ne t’es jamais vraiment poser avec un stylo, une feuille dans un coin calme avec toi même pour répondre à cette question et bien c’est peut être le moment. Ta difficulté à surmonter ton échec vient peut être de là. Alors soit tu réussis à te trouver un pourquoi FORT et de cette façon tu sors de l’hésitation et tu avances. Soit tu n’y arrives pas et peut être qu’en réalité, cet objectif ne te tiens pas plus à cœur que ça.

se relever de n'importe quel échec

3/ Accepter l’échec.

Se libérer d’un poids.

Je vais être cash avec toi. Tu n’es pas l’exception qui confirme la règle. Si tu lis cet article, c’est que probablement tu viens de subir un échec. D’ailleurs, tu en revivras beaucoup d’autres. Mais surtout, tu n’es pas le seul ou la seule.

Je trouve paradoxale qu’on accepte le succès mais pas l’échec. Toutes les grandes réussites ont été précédé par l’échec. On est donc d’accord pour dire que l’échec fait partie du processus normal qui mène au succès. Le succès n’est pas que le résultat et mais également tout le travail de fond, celui qui ne se voit pas. Je pourrais te faire un article sur les plus gros échecs des gens que tu admires le plus. Ce serait surement l’article le plus long que je n’aurais jamais à rédiger tellement il y a d’exemples. 

Accepter l’échec, c’est accepter la réussite.

Pourquoi ressentons nous nécessairement des sentiments négatif à la suite d’un échec? Surement parce que ça fait mal. C’est difficile d’espérer un résultat, de fournir des efforts pour et finalement ne pas l’obtenir. On ressent tour à tour colère, tristesse, frustration,…

Accepter son échec, c’est ne plus ressentir de colère, de frustration, ni toutes autres pensées négatives en repensant à ce dernier. De cette manière, tu seras beaucoup moins stressé. Le fait d’avoir l’esprit torturé t’empêche d’avoir un bon jugement sur la raison qui t’as conduit à l’échec. En étant serein, tu auras une pensée claire qui te facilitera le travail.

Après je ne te dis pas non plus d’être super heureux, du genre: « YES j’ai échoué ». Mais ne déprimes pas. Se relever d’un échec permet d’apprendre à se connaître et ce de la manière la plus efficace qui soit.

 

Ne pas fuir ses responsabilités

En acceptant ton échec, tu vas pouvoir rebondir beaucoup plus rapidement. Généralement, quand on ne l’accepte pas, on se dit que c’est la faute à pas de chance, ou encore à un tel… Et du coup, on ne peux pas répondre à la question : pourquoi j’ai échoué? Alors que c’est grâce à cette réponse que tu peux aller de l’avant et ne plus jamais refaire cette erreur. Ton échec se révélera même être une opportunité.

Il arrive qu’inconsciemment, on rejettes la faute sur les autres ou sur des facteurs extérieurs. Je t’invite donc à prendre un peu de temps pour voir si tu n’essayes pas de fuir tes responsabilité de manière inconsciente. J’ai une petite piste pour toi. Si à chaque fois que tu échoues, ce n’était pas de ta faute; alors peut être que tu dois te remettre en question.

 

4/ Comprendre pourquoi on est en échec.

1/ Des actions différentes pour des résultats différents.

Si tu as échoué c’est que ton plan d’action n’étais pas bon. En ne prenant pas un moment pour comprendre ce qui ne va pas, tu referas les mêmes erreurs. Il faut savoir que notre cerveau, aussi complexe soit-il,  est très fainéant. Son objectif a lui, c’est de consommer le moins d’énergie possible. Pour cela, il va donc faire comme d’habitude et ce même si cette action te conduira à nouveau tout droit à l’échec.  Il va simplement utiliser les schémas neuronaux déjà existants.

Cette étape n’est pas à prendre à la légère même si elle est fastidieuse. Pour obtenir des résultats différents, il va falloir mettre en place des actions différentes. Jamais tu ne ferras mieux en faisant comme d’habitude. Pour réussir, il va falloir observer les actions à conserver, celles à améliorer et enfin celles à supprimer. Il va forcément falloir que tu changes à un moment ou un autre certaines choses.

 

2/ Comment s’y prendre.

Tu va devoir commencer ce travail en construisant un tableau avec 3 colonnes.  La première contiendra les actions que tu as mis en places (soit le plus précis possible). La deuxième il faudra inscrire si l’action est a conserver dans l’état, à améliorer ou supprimer. La troisième colonne contiendra une critique constructive pour l’améliorer ou la supprimer.

Une fois ce travail terminer, tu va pouvoir rédiger un nouveau plan d’action.

 

5/ Prendre de nouvelles habitudes pour mieux se relever d’un échec

Alors maintenant que tu sais pourquoi tu as échoué, il va falloir que tu prennes de nouvelles habitudes. Aristote disait: « Nous sommes ce que nous faisons régulièrement. L’excellence n’est donc pas une ACTION mais une HABITUDE. »

Nous sommes ce que nous avons l'habitude de faire, l'excellence n'est alors pas un acte mais une habitude

Les habitudes sont au centre de ton échec. Si tu n’as pas réussis à atteindre ton objectif c’est simplement que tu n’as pas mis en place les bonnes habitudes. 

Se relever d’un échec, ce n’est pas juste l’accepter et passer à autre chose. Si l’objectif que tu voulais atteindre te tiens à coeur, il va peut-être falloir que tu changes. Nous sommes nos habitudes, changes les et ta vie prendra un tout nouveau tournant.

Si tu a échoué parce que tu manques d’énergie dans la journée, tu vas par exemple mettre en place des actions pour avoir un sommeil plus réparateur. Et bien ces actions, il va falloir que tu puisses les répéter de manière durable  jusqu’à ce qu’elles deviennent des habitudes pour avoir des résultats positifs sur le long terme.

 

Alors cette article n’est pas destiné à ce thème, mais je te propose pour aller plus loin sur ce sujet en téléchargeant 3 fiches que je t’offre. Il s’agit de 3 fiches outils qui te permettront de comprendre le fonctionnement des habitudes. Tu pourras donc agir avec les bons outils. Alors, cliques ici pour les télécharger.

 

6/ En discuter avec un tiers

Une personne compétente.

Pour pouvoir te relever d’un échec, parles en autour de toi. Bien évidemment, ne te confies pas au premier venu. La personne que tu choisiras devra répondre à certains critères. Premièrement, choisis une personne bienveillante, qui ne te méprise pas parce que tu as échoué. Mais surtout, il faut qu’elle soit compétente pour te donner des conseils pour rebondir.

Une personne compétente, dans l’idéal, est une personne qui a déjà atteint l’objectif que t’es fixé. Elle doit avoir en plus un esprit suffisamment critique pour pouvoir observer ce qui n’as pas été. Il faut également qu’elle n’est pas peur de te le dire en face.

Si je te parle de ça c’est parce que les conseils qui te seront donnés seront décisifs. Certaines personnes sont beaucoup trop négatives, d’autres te transmettront leurs peurs. Les personnes toxiques trouveront en cette échec, une raison de te rabaisser, de te mépriser.

Tes rêves sont précieux. Peut être que tu traverses une période difficile. Mais tu ne dois laisser ni tes échecs, ni les personnes de ton entourage te pousser à abandonner tes rêves.

 

Une personne bienveillante

Si il n’y a personnes de compétant autour de toi, confies toi à une personne bienveillante. Certes, elle ne pourra peut être pas te donner de conseils pertinents pour te relever de cette échec mais le simple fait d’en discuter, te permettra d’y voir plus clair. Cette personne te posera surement des questions, tu lui expliqueras ce qui ne va pas de manière précise et honnête pour qu’elle puisse comprendre la situation. Cela va te permettre d’avoir un déclic qui pourra être à l’origine d’un changement de ton plan d’action. « Et la lumière fut », une ampoule qui s’éclaire au dessus de ta tête.

Si vraiment dans ton entourage, il n’existe pas une personne avec qui tu peux en discuter et bien il va falloir en plus de travailler sur ton échec, travailler sur ton environnement qui n’est pas propice au succès.

 

A retenir

Pour se relever d’un échec, en parler à une personne qui présente les qualités suivantes:

  • Bienveillance
  • Compétence
  • Positivité
  • Esprit critique

 

 

7/ Passer à l’action. 

Une fois que tu as réaliser toutes les étapes précédentes et bien il est inutile de rester dans l’inaction plus longtemps.  Tu es enfin prêt à reprendre du service. Tu vas devoir te rejeter dans l’eau en faisant en sorte que cette fois ci ce soit la bonne. 

 

 

Se relever d’un échec peut se relever long. Mais tu as maintenant toutes les clés en main pour passer à l’étape suivante!!!

 

 

 

Laisser un commentaire