Les voleurs de temps

Gestion du temps

Devenez maître de votre temps!!!

Cours n1: Les voleurs de temps

 

Aujourd’hui, je vais te parler des voleurs de temps, tu sais toutes ces activités chronophages qui grignotent ton bien le plus précieux, ton temps.  On aimerait tous avoir du temps en plus, 24h parfois ça ne suffit pas. Ce qu’on oublie parfois, c’est que 24h, c’est 1440 minutes ou 86440 secondes. C’est juste énorme. Mais voilà, nous perdons beaucoup de temps, sur des choses qui n’en valent pas la peine et c’est du temps en moins pour nos rêves, nos projets, nos objectifs, pour nous tout simplement.

 

Qui sont ces fameux voleurs de temps?

Je te partage une liste des 15 plus important ou plus gros voleurs de temps. Heureusement, tu n’es pas concerné par tous les points de cette liste.

• Télévision
• files d’attentes
• les trajets, la conduite des enfants, les embouteillages
• ménages
• les courses
• les démarches administratives
• entretien et réparation des appareils domestiques
• appels téléphoniques et bavardages inutiles
• la fatigue et le stress
• le fait de ne pas savoir dire non
• internet, les réseaux sociaux, les mails
• le perfectionnisme
• l’incapacité à déléguer
• les conflits non résolus
• le manque de planification

Certains points t’ont titillé plus que d’autres, c’est sont sur ces points que tu dois te concentrer. Cherches comment réduire leur impact sur ton quotidien.

 

Définir ses priorités

Comme un exemple vaut mieux qu’un long discours, je te partage cette histoire inspirante.

Un jour, un vieux professeur annonca à ses élèves:  » Nous allons faire une expérience « . Silence d’étonnement et de curiosité.

De son cartable en cuir, il sortit un bocal ressemblant à un bocal se terminant par un goulot puis, avec un geste lent, il y plaça à l’intérieur, un par un, des cailloux gros comme des balles de tennis. Quand le bocal fut rempli de cailloux, il se tourna vers sa nombreuse assistance et demanda :  » Le bocal est-il plein ?  »
Tous répondirent sans hésitation :  » Oui  » et il ajouta  » Vraiment ?  »
Alors, il replongea vers son cartable en cuir pour en extraire un sac de gravier qu’il versa dans le bocal jusqu’à ras bord. Et il demanda à nouveau :  » Le bocal est-il plein ?  »
Cette fois, la brillante assemblée ayant compris le sens de la démonstration répondit :  » Probablement que non !  » et il ajouta :  » Bien ! « .
Puis, il y sortit de son cartable en cuir un sac de sable qu’il vida pour remplir le bocal et demanda :  » Le bocal est-il plein ? « .  » Non  » répondirent en coeur tous les élèves .
 » Bien !  » dit le vieux professeur avec un brin de malice. Il saisit alors la carafe d’eau posée sur son bureau et il versa l’eau jusqu’à ras bord du goulot dans le bocal.
Levant les yeux sur ses  éléves, il posa la question :  » Qu’est-ce que j’ai voulu vous démontrer à travers cette expérience ?  »
L’un d’eux  leva la main et répondit :  » Oui, je crois avoir compris votre démonstration. Vous venez de nous démontrer que, même si notre emploi du temps parait déjà très plein, nous pouvons encore essayer de le remplir encore, comme avec le gravier, le sable et l’eau pour être plus performants « .
Avec un doux regard malicieux, notre vieux professeur se contenta de dire :  » Ce n’est pas ce que j’ai voulu démontrer. Alors, qu’est ce que j’ai démontré ? Voulez-vous le savoir ?  »
Grand silence dans toutes les rangées, chacun ayant l’impatience de connaître enfin le pourquoi de cette étrange expérience.

 » Ce que j’ai voulu vous démontrer, c’est que, si je n’avais pas plaçé les gros cailloux d’abord, jamais je n’aurais pu tous les mettre dans le bocal « .
Devant l’évidence de cette réalité, se fit un profond silence dans la salle.
Et le vieux professeur de conclure :

 » Et vous, dans votre vie, quels sont vos gros cailloux ? Vos études, votre famille, réaliser vos rêves ou encore autre chose ? »

 

Leçons à en tirer

Les gros cailloux sont nos valeurs, nos priorités, les choses qui ont le plus d’importance pour nous. Il est important si ce n’est pas déjà le cas que tu les définisses clairement. Fais une liste de tes 10 priorités. Quelle est la place que tu leur donnes dans la gestion actuelle de ton temps. Y-a-t-il une cohérence entre tes priorités et le temps que tu leurs accordes chaque jour.

Tu vas surement me dire que tu as des obligations. Des obligations qui font que tu ne peux pas accorder aux choses qui te sont les plus chères le temps que tu voudrais.

Mais à l’inverse, que pourrait bien représenter le sable et l’eau pour toi, quelle place accordes tu à ces futilités? Je suis sûr que pour beaucoup, la télévision en fait parti et pourtant en moyenne un français la regarde 4 heures par jour.

J’ai relu l’histoire du vieux professeur plusieurs fois. Je la trouve très simple mais pleine de sagesse, elle porte à réflexion.

Et toi que t’inspire-t-elle?

Écris moi en commentaire tes 3 plus gros voleurs de temps et reçois en cadeau le ebook: « 5 clés pour mieux gérer son temps ».

11 commentaires
  1. Alors, moi je dirai les réseaux sociaux, le ménage (j’ai l’impression de ne faire que ça) et le manque de planification. Mais le n1, c’est vraiment les réseaux sociaux et je ne sais pas trop comment faire pour contrôler le temps que je passe dessus.

    • Bonjour,

      Je consacrerai un article aux réseaux sociaux. C’est un problème qui reviens souvent.

  2. Bonjour et merci!
    En lisant la liste je me rend compte qu’il y a un peu de tout ça en fait! du coup je me dis qu’il y a du boulot et en même temps qu’il y a de l’espoir pour améliorer les choses!
    D’abord je crois vraiment que c’est mon perfectionnisme qui me fait perdre le plus de temps! de ce fait, j’ai beaucoup de mal à déléguer et je m’inflige toute seule une charge mentale impressionnante pour la bonne raison que je me remet constamment en question (ce que je dis et ce que je fais…je perd mon temps « à penser » mais ça part tellement dans tous les sens que je ne parviens pas à établir une planification efficace et finalement lorsqu’il faut passer à l’action, je ne sais pas par quel bout commencer… il y a tant à faire: administratif, ménage, courses et trajets divers (boulot, école, activités diverses!) bref en plus je n’ aime pas « être en conflit » et ne sais pas dire non! Tout cela engendre forcémet de la fatigue et du stress et je finis par me décourager et m’affaler des heures durant devant les écrans en déprimant et en désespérant d’être vraiment incapable de gérer et en me lamentant sur mon sort! bref votre guide tombe à point (bon si je l’ai découvert c’se que je suis encore en train de passer du temps sur les réseaux sociaux hein, alors j’espère que je vais trouver quelques pistes qui m’aideront à sortir de ce cercle infernal!) merci

    • Bonjour, tu as pris conscience de ce qui ne va pas et c’est la première étape avant d’envisager n’importe quel changement.

      Maintenant, prends du recul sur ta situation, observes là avec un œil extérieur pour ne pas te laisser influencer par tes émotions. Et ensuite, si ce n’est pas déjà fait, fais la liste de tes 10 plus gros cailloux. Tu y verras plus clair et tu sauras sur quel aspect de ta vie tu dois te concentrer.

      Le meilleur moyen de changer les choses, c’est de commencer petit, par exemple désactiver les notifications de tes réseaux sociaux.

  3. Alors pour moi ca serait le perfectionnisme et l’incapacité à déléguer, qui du coup entraîne stress et fatigue ! Auquel on rajoutera un grand manque de planification, et les enfants qui sont constamment en demande. Du coup dès que je commence une tâche, ben je suis très rapidement interrompu, et j’ai du mal à m’y remettre et ainsi de suite. J’espère donc trouver des clés pour m’améliorer 🙂

    • Bonjour Séverine,

      Perfectionnisme et incapacité à déléguer sont souvent liés. J’avais aussi ce problème, et j’ai d’abord commencé par déléguer les choses les plus faciles et ayant le moins d’impact sur mon quotidien, c’est juste une nouvelle habitude à prendre.

      Dans le ebook, je parle de to do list, peut être un début de planification,…

  4. Moi je suis constamment sur internet à surfer, je passe ma journée à faire le ménage avec deux enfants à la maison c’est vite le fouillis et le troisième le manque de planification. J’ai des moments de « trous » dans ma journée que je ne peux combler de rien.

    • Bonjour cegezo, quand vous parlez de trous, c’est des moments durant lesquels vous ne faites rien de votre temps, c’est ça? Je vous partagerai mes astuces pour les réseaux sociaux prochainement.

  5. Moi je dirai les réseaux sociaux et le ménage que j arrive pas à finaliser avec deux petits garçons qui se chamaillent tous le temps et tous se que ça génèrent derrière (leurs hygiènes,la bouffe,…) franchement je suis toujours dans la course
    j espère bien que vous m’aidiez sinon la télévision je ne l’allume quasiment jamais

    • Je vais écrire un article et le publier en fin de semaine dans lequel je vous dirai comment j’ai réussi à réduire mon temps passer sur les réseaux sociaux. Vous êtes nombreux à me citer justement les réseaux sociaux.
      Demain, vous recevrez votre ebook, vous y trouverez des astuces pour vous aider!!!

  6. Bonjour,
    je peux en effet déterminer au moins 3 raisons qui me font perdre du temps :
    la route que je dois parcourir quotidiennement entre mon domicile et mon travail (1 heure incompressible, en tout)
    mon perfectionnisme
    mon incapacité à dire NON
    ma fuite récurrente devant les conflits professionnels qui par conséquent restent non résolus (les conflits domestiques, eux, sont gérés au fur et à mesure)
    par contre je ne suis absolument pas « téléphage » (peut-être 1 heure par semaine, et encore!!!)

Laisser un commentaire